jeudi 13 octobre 2016

Urban Sketchers c'est nous !

Cette sortie un peu "obligée" par le temps maussade annoncé, nous aura permis de nous familiariser avec nos moyens de dessin et peinture.
Cet endroit recèle de nombreux sujets d’intérêt.

J'espère vous avoir fait découvrir un lieu, une ambiance et le bonheur de" croquer", sinon la vie à belles dents au moins le plus inattendu.
 
Nous abordons une série de sorties en extérieur.

En exemple quelques esquisses sur mes carnets
Il est important que cette série soit le reflet de ce que VOUS voulez traduire dans ces balades.

Peu de matériel : 
1- Un carnet dit "de croquis" ou "de voyage", c'est un carnet soit A5 ou A4 avec une couverture cartonnée et des feuillets assez épais. 
Ils existent avec des spirales, des pages collées en vertical ou à l'italienne. 
Pas spécialement de papier spécifique aquarelle, mais sur lequel on pourra tout de même peindre.
2- Des crayons, stylos bille ou feutre, des couleurs (aquarelle, gouaches, feutres, craies à l'huile ... )
3- Gomme, colle, eau, sac ou trousse, vêtements de circonstance, éventuellement petit siège pliable.
4- Un peu de courage, nous aurons sans doute des curieux dans le dos.
 



Bien sûr vous ne serez pas excellents à la première sortie, prenez comme toujours le temps de réfléchir à votre travail : 
A quelle période ? (quand)
Qu'allez-vous représenter ? (où)
Vous dessinez / peignez quoi ? (pourquoi)
Allez-vous représenter TOUT, qu'allez-vous faire disparaitre, quels sont vos ustensiles ? (comment)  
Vous avez les réponses à vos questions ?
Alors commencez en gardant toujours des pages blanches avant votre travail du jour, vous aurez sans-doute des "écritures" à insérer, des tickets à coller, sinon vous devrez vous mettre à gonfler votre carnet avec des pages supplémentaires. 
De nombreux articles sur le NET vous guideront pour préparer votre sortie.

Restez modestes mais avides, beaucoup de dessins sans les peaufiner par excès.
Soyez curieux, récupérez les notices, tickets, factures, feuillages etc.

Chargez et souvent SUR-CHARGER votre impression, voyez comme l'image suivante donne l'impression de vie, d'intériorité, de mouvement. Préférez les encres, billes et feutres qui ne s’effacent pas aux salissures des gommages.


On vous parlera sans doute de tel ou tel peintre-voyageur qui vous emmènera au bout du monde, pour esquisser ce qui vous côtoie quotidiennement.
enfin parodiant Cyrano (que j'aime tant) :

Ne dessiner jamais rien qui de soi ne sortît,
Et modeste d’ailleurs, se dire : mon petit,
Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,
Si c’est dans ton carnet à toi que tu les cueilles !
Puis, s’il advient d’un peu triompher, par hasard,
Ne pas être obligé d’en rien rendre à César,
Vis-à-vis de soi-même en garder le mérite,
Bref, dédaignant d’être le lierre parasite,
Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul,
Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul !




Après les merveilleuses pages des carnets de YAL (Yann LeSacher) que vous avez pu admirer au Centre Sébastien), juste une petite idée de comment aborder LA CHOSE avec les balades, crayonnages et bonne mine (sic) de Christian Couteau :


mais allez aussi éprouver vos langues diverses avec :
Cristina Curto
James Hobbs 
Ch'ng Kiah Kiean
et bien d'autres conquis par cette approche plaisante des souvenirs aquarellés.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaire :